Association REFLEXION

j'ai lu pour vous : Marc Levy

"Toutes ces choses
qu'on ne s'est pas dites"

Roman
Marc Levy



Tout chaud, juste édité, un roman plein de suspens,
de tendresse et d'humour.

Ayant perdu mon père, décédé dans le mois,
on m'a offert avec beaucoup d'amour
ce nouveau roman de Marc Levy

Pas habituée à lire des romans, j'ai été accrochée
par le résumé de l'histoire :

Quelques jours avant son mariage, Julia reçoit un coup de fil du secrétaire particulier de son père. Comme elle l'avait pressenti, Anthony Walsh - un homme d'affaires brillant, mais un père distant - ne pourra pas assister à la cérémonie. Mais pour une fois, il a une excuse irréprochable : il est mort. Julia ne peut s'empêcher de voir l'aspect tragi-comique de la situation. Son père a toujours eu un don très particulier pour apparaître soudainement et faire basculer le cours de sa vie. D'une seconde à l'autre, ses projets de mariage se transforment en plans de funérailles. Mais le lendemain de l'enterrement, Julia découvre que son père lui réserve encore une surprise...

Uns histoire d'actualité pour moi, une intrigue qui réunit un père et sa fille, (ce premier amour qui ne meurt jamais), qui pourra plaire à toutes les ex petites filles amoureuses de leur papa, ou à ceux qui viendraient de perdre un parent ... et à tout les autres qui apprécieront l'univers romantique et fantastique
de Marc Levy.

Sandra

quelques extraits que j'ai aimés :

"on peut blâmer son enfance, accuser indéfiniment ses parents de tous les maux qui nous accablent, les rendre coupables des épreuves de la vie, de nos faiblesses, de nos lâchetés, mais finalement on est responsable de sa propre existence, on devient qui on a décidé d'être."

"pour la première fois j'ai pu le regarder avec des yeux d'adulte, libérée de presque tout mes égoïsmes. J'ai admis que mon père avait des défauts, moi aussi, cela ne veut pas dire pour autant que je ne l'aime pas. ... Je me disait que si j'étais certaine que mes enfants montrent un jour la même tolérance envers moi, alors j'aurais peut être moins peur de devenir à mon tour parent."

"Aucun parent ne vit la vie de ses enfants à leur place mais cela ne nous empêche pas de nous inquiéter et de souffrir chaque fois que vous êtes malheureux."

"Parfois cela nous donne cette impulsion d'agir, de tenter d'éclairer votre chemin, peut être qu'il vaut mieux se tromper par maladresse, par exces d'amour, que de rester là à ne rien faire."

"C'est sans doute que je te connaissais mieux que tu ne le supposais et peut-être, peut être cela te révélera-t-il un jour que je t'aimais bien plus que tu ne l'imaginais.
Maintenant que tu sais cela, je peux vraiment mourir."



18/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 254 autres membres