Association REFLEXION

REFLEXION SUR LE HARCELEMENT

Le harcèlement moral

en milieu professionnel

Par Sandrine Sarraillé, Sophrologue en cabinet privé,
Consultante et Formatrice en entreprise

(Spécialiste de la gestion stress et des souffrances au travail)

Dans le cadre de mes fonctions, je constate que le nombre de personnes « souffrant » des effets du harcèlement moral dans le milieu professionnel s'accroît d'année en année, même si c'est un sujet qui demeure encore tabou dans notre société…..

Mais qu'appelle-t-on réellement « harcèlement moral » ?

Depuis 1989, le harcèlement moral a fait son apparition « officielle » dans le monde de l'entreprise. Plus aucun salarié, du cadre supérieur au simple employé, n'est à l'abri d'un processus de « harcèlement » décrété par son employeur, son supérieur hiérarchique ou son collègue pour mettre en péril sa vie professionnelle et souvent privée.

Face à une situation de harcèlement moral, les questions que chacun se pose le plus souvent sont :  

Mais, qu'a-t-il donc fait pour en arriver là ?

Qui a commencé ?

Qui est responsable ?

Il faut savoir que la différence hiérarchique n'est pas déterminante ; que les femmes représentent 55% des victimes du harcèlement ; les hommes 45% et que les différences d'âge ne sont pas déterminantes

Par contre, deux conditions sont nécessaires et suffisantes pour que le harcèlement moral prenne vie dans une entreprise. La première est un environnement propice à l'expression d'intérêts personnels différents, divergents, voire contradictoires et la deuxième est un besoin d'évolution de l'ordre établi qui ne peut se réaliser, ou que l'on ne veut pas réaliser par des méthodes loyales.

 

Les différentes définitions du harcèlement moral sont les suivantes :

D'après Heinz Leyman, l'auteur de Mobbing, Il s'agit d'un enchaînement, sur une assez longue période, de propos et d'agissements hostiles, exprimés ou manifestés par une ou plusieurs personnes envers une tierce personne (cible). Le mobbing est un processus de destruction ; il est constitué d'agissements hostiles qui, pris isolément, pourraient sembler anodins, mais dont la répétition constante a des effets pernicieux

Pour le psychiatre M.F. Hirigoyen, le harcèlement se définit  comme toutes conduites abusives se manifestant notamment par des comportements, des paroles, des actes, des gestes, des écrits, pouvant porter atteinte à la personnalité, à la dignité ou à l'intégrité physique ou psychique d'une personne, mettre en péril l'emploi de celle-ci ou dégrader le climat de travail.

Autre définition

Loi n°2002-73 du 17 janvier 2002 : Le harcèlement moral au travail est défini comme un ensemble d'agissements répétés qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte aux droits du salarié et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel.

Mais qui sont les protagonistes ?

Le harceleur a besoin de complicités actives et/ou passives, pour exister et agir. En public, il use de son charme et de ses grandes facultés pour gagner l'auditoire et provoquer sa victime en toute impunité, par petites touches à peine perceptibles. Il manie le demi-mensonge et le paradoxe à merveille. Il n'agit jamais à découvert. Derrière le visage du harceleur se cache un être avide de reconnaissance et de pouvoir. Pour les conserver ou masquer son incompétence, il est prêt à éliminer tout ce qui pourrait y faire obstacle. Il choisit alors une victime, plutôt quelqu'un de consciencieux, de lucide et donc inquiétant pour lui. Le harceleur excelle dans l'art de détecter le point faible, la faille qu'il va pouvoir exploiter pour anéantir les défenses de sa victime : il va lui mettre le doute sur ses compétences, ses valeurs personnelles

Il peut être un collègue, un supérieur hiérarchique, un subordonné ou un collectif de travail ; le harcelé devient alors un bouc émissaire

Le harcelé n'a pas de profil type si ce n'est une personne souvent compétente dans son travail et lucide qui peut faire peur au harceleur. Par contre, nous connaissons 8 facteurs de résistance du harcelé : une bonne constitution physique et mentale, la confiance en soi, la considération de l'entourage, le soutien de l'entourage, des conditions matérielles stables, une marge de manœuvre, la capacité de résoudre ses problèmes et la faculté de s'orienter dans la société.

 

Comment le processus du harcèlement se met en place ?

Cela commence par des remarques bénignes, des reproches sur le travail et les capacités de la victime. Puis le ton se durcit (montée en puissance), le harceleur n'adresse plus la parole au harcelé qu'à travers des notes ou des dossiers sur son bureau. Pensant avoir commis une faute, la victime s'efforce de travailler mieux mais très vite les réprimandes deviennent systématiques et injustifiées. Isolé de ses collègues de travail, traité de paranoïaque par son entourage, la victime ne sait que faire. Stressé en permanence, elle redoute le lundi matin et prie chaque jour pour ne pas LE rencontrer (le harceleur). Violence froide, sournoise, assez invisible, c'est par la répétition et l'accumulation des petites attaques que le harcèlement devient réellement destructeur.

En résumé, Les moyens utilisés sont de déconsidérer et d'isoler la victime, l'empêcher de s'exprimer, la discréditer et si la victime se défend, l'accuser de paranoïa.

 

Exemples :

Tout travail est réprimandé de façon injustifiée ; le harceleur n'adresse plus la parole à la victime ; il critique des capacités de la victime et non pas de son travail ; du jour au lendemain, la victime se retrouve surchargé de travail ou au contraire sans plus rien à faire ;

le harceleur se permet des humiliations publiques ; il donne des objectifs disproportionnés ;

On retire à la victime les moyens matériels nécessaires à son travail ; On s'adresse à elle de façon méprisante, etc…..

 

Bien entendu, derrière le harcèlement se cachent des conséquences destructrices tant pour les salariés : stress (nervosité, troubles du sommeil, irritabilité, anxiété…), maladies psychosomatiques (asthme, eczéma, hypertension artérielle….), troubles de la personnalité,  dépression, invalidité,  perte de l'emploi, suicide ; que pour les entreprises : baisse de la motivation ; diminution de la qualité du travail effectué, absentéisme fréquent (arrêt maladie prolongé, accident de travail), diminution de la productivité, de la rentabilité, détérioration du climat de travail, mauvaise image de l'entreprise à l'extérieur


Alors quel est le cadre juridique permettant de se défendre contre le harcèlement moral ?

(Loi n°2002-73 de modernisation sociale du 17 janvier 2002)

Il appartient au chef d'établissement de prendre toutes les mesures nécessaires à la prévention du harcèlement moral. Une procédure de médiation peut-être engagée pour toute personne s'estimant victime de harcèlement.

Il appartient au salarié d'établir des faits permettant de présumer qu'il est victime de harcèlement, tandis que le défendeur, au vu de ces éléments, devra apporter la preuve que les agissements en cause ne constituent pas un harcèlement moral. D'autre part, les organisations syndicales représentatives dans l'entreprise peuvent exercer, en faveur du salarié concerné, toutes les actions en justices consécutives à des faits de harcèlement moral.

 

Peut-on prévenir ce fléau ?

Oui, en organisant des ateliers et des groupes de travail au sein même des entreprises pour identifier les causes potentielles pouvant générer du harcèlement moral (ex : absence de concertation dans l'organisation du travail, problèmes de communication interpersonnelle, style de management déficient, gestion du personnel non adaptée, etc….) ;

Et en mettant en place une possibilité d'accompagnement individualisé (pour permettre aux personnes de développer les facteurs de résistance au harcèlement) ainsi que des formations adaptées (techniques de communication, techniques de management, gestion de conflit….)

 



25/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 254 autres membres